Les langages de programmation sont certes beaucoup moins évolués et complexes que les langages réels, mais beaucoup de données sont au choix de l'auteur.

Comme pour tout langage, on peut faire "de la poésie", ou "jurer comme un charretier".
On a tendance à associer "programmation - maths", on peut également associer "programmation - français" (ou anglais si vous préférez)


Exemple de mauvais code :

ça fonctionne, mais c'est, qualitativement parlant, mauvais.

Exemple de meilleur code:

c'est la même chose, mais on comprend.


Il faut éviter le code pyramidale. "Les pyramides, aux égyptiens !" C'est maladroit et ne donne pas envie de lire

c'est difficilement lisbile, de plus on s'éloigne de la gauche de l''écran, il y a moyen d'écrire différemment, faire une sous fonction par exemple Passer 2 niveaux ou 3, on doit se poser la question, n'y a t il pas moyen de faire un peu mieux ?


Nouvelle chose à éviter : Horreur !

et source de bug très commune


Utiliser des variables intermédiaires pour simplifier un code et le rendre plus lisible :

A noter que la langage cocoa apporte une merveilleuse solution à ce "problème"


Un bon code doit (fonctionner bien sûr), et être LISIBLE.

Nb 1 : Il faut avoir à l'esprit que dans 6 mois il devra être retoucher pour faire une modification, ou encore pire, un collègue devra modifier en urgence le jour où l'auteur est en congés, et là ça paye vraiment d'avoir un code propre et bien écrit. Nb 2 : une écriture soignée ne remet nullement en cause "la complexité" d'un algorithme. (complexité au sens performances, c'est un terme officiel)